Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association des Brancardiers
et Infirmières de l'Île de France
A.B.I.I.F. - Association des Brancardiers et Infirmières de l’Ile de France
fermer

Les techniques de déplacements

Les techniques de déplacements des personnes malades ou handicapés sont importantes à connaître et à appliquer pour le confort et le bien-être de ces derniers. Elles sont destinées aux Hospitaliers lors de la prise en charge d'une personne.

Déplacement
en chaise bleue

 

Pour lever et reposer la chaise

chaise 1lever chaise

Comment transférer une personne malade ou handicapée d'une chaise sur une voiture

 

chaise 2

Comment mettre une chaise dans une ambulance

chaise 3

Charger ou décharger avec des chaises dans un wagon à compartiments

wagon

Comment mettre une chaise dans un train

chaise 4

Déplacement
en voiture

 

Voiture avant le départ

 

Voiture en utilisation

Placement des voitures

   

Déplacement
en Brancard

 

Pour déplacer un malade sur brancard se trouvant à terre

 

Déplacement
en mécanique

  

Pour se déplacer en mécanique

C'est ainsi que l'on appelle les fauteuils roulants, à Lourdes. S'ils ne sont pas très difficiles à manipuler, ils (ou le Malade) demandent un minimum de précaution. Tout d'abord, prudence et respect du Malade ... comme pour les petites chaises bleues (voir plus haut). Certains terrains sont plus ou moins difficile. Parfois, le fauteuil roule mal, voire très mal. Avant de basculer le fauteuil vers l'arrière, toujours prévenir le Malade qui pourrait croire qu'il va tomber en arrière. Veiller à bien tenir l'équilibre, ce qui nécessite de la poigne.

On peut même être amené à rouler en marche arrière. Bien prévenir le Malade et faire très doucement : c'est inquiétant pour lui. Si le Malade est particulièrement léger, un solide Brancardier peut y suffire. Ne pas hésiter à demander de l'aide pour les Malades à forte corpulence. La sécurité est toujours à primer.

 

Monter / descendre une marche

Pour la montée comme pour la descente, une bonne méthode consiste, là encore,
à pencher le fauteuil en arrière, avec les mêmes précautions pour le Malade.

La montée ... à reculon

Elle nécessite un bon coup de rein de la part du Brancardier, et ne doit être pratiquée qu'avec discernement et avec un malade de corpulence relativement modeste. Pour un Malde de forte corpulence et si les circonstances ou l'environnement interdisent une approche "de face", se faire aider par un ou même deux Brancardiers qui aideront à lever le Malade en se plaçant devant lui. Ils devront faire attention de ne pas demancher les accoudoirs qui, sur certains modèles de fauteuils, ne supportent pas ce traitement.

Ce n'est pas une tâche d'Infirmière.

 

Basculer le fauteuil en arrière juste ce qu'il faut pour pouvoir passer la roue avant sur la marche.

La même méthode vaut pour la descente (en inversant le sens des flèches) et en notant qu'il n'y a pas besoin de placer le pied droit sur le levier de basculement du fauteuil ... évidemment !

ATTENTION

Passé le bord de la marche, le Brancardier est dans l'incapacité de retenir le fauteuil qui va donc tomber brutalement de la hauteur de la marche, ce qui n'est pas vraiment le bur recherché pour le confort du Malade !