Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Association des Brancardiers
et Infirmières de l'Île de France
A.B.I.I.F. - Association des Brancardiers et Infirmières de l’Ile de France
fermer

Sécurité

La précision de vos gestes, leur prévenance attentive, doit avoir la même application, la même ferveur qu'une prière. N'oubliez pas que lorsque vous tenez une personne malade ou handicapée entre vos mains, c'est le Christ que vous portez. En toute chose, agissez par amour.

 

Règle générale

  • Ne jouez pas les fiers-à-bras. Ménagez vos forces ... et votre dos ! On a besoin de vous jusqu'à la fin du pèlerinage. Ne soulevez pas une personne malade ou handicapée tout seul, même légère. Faites vous aider par un brancardier en soulevant ... et en re-déposant!
  • Ne croyez pas que vous êtes inutile à rester les bras ballants à côté de deux (ou plusieurs) brancardiers qui manipulent une personne malade ou handicapée : si l'un d'eux vient à flancher, ce qui n'est pas une honte et peut se produire à tout moment, vous pouvez intervenir et éviter l'accident.

 

Les chaises roulantes appelées chaises bleues

  • Elles servent aux transports sur une courte distance : dans les salles / étages, pour aller à la salle à manger, pour se rendre au dépôt, tranférer une personne malade ou handicapée dans une voiture (ci-dessous).
  • Très inconfortables pour la personne assise, on ne doit l'y laisser séjourner que le strict minimum : pas de ressorts, pas de coussins, froides à Pâques. Pour bien vous en persuader, faites vous transporter par un de vos camarades ...
  • Elles sont parfaitement instables : circuler au pas, ne jamais courir. Elles peuvent très facilement verser dans un virage pris trop court ou trop vite. Faire la course tiendrait de l'inconscience et manifesterait un manque de respect pour la personne véhiculée.
  • A la salle à manger, installer la personne sur les sièges de la salle à manger et ramener les chaises immédiatement pour ne pas encombrer.
  • Ce ne sont pas des strapontins pour brancardiers (ou infirmières) fatigué(e)s.

 

Les voitures de malades à Lourdes

  • Elles sont le mode normal de transport des personnes malades ou handicapées dont les facultés de locomotion sont limitées.
  • Bien qu'elles soient (certaines) munies d'un crochet d'attelage à l'arrière, on ne doit tirer qu'une seule voiture lorsqu'il s'y trouve une personne assise. On ne peut en tirer deux que lorsqu'elles sont vides.
  • Si, pour une raison quelconque, vous vous trouvez seul(e) avec plusieurs personnes en voiture restez sur place avec elles et tenez leur compagnie (surtout à St Pie X qui peut être angoissant) : quelqu'un viendra tôt ou tard vous retrouver. On n'a jamais perdu quelqu'un à Lourdes !
  • Là non plus, on ne fait pas la course !

Les mécaniques

 

      

C'est ainsi que l'on appelle les fauteuils roulants à Lourdes.

Il en existe 2 sortes :

  • les fauteuils roulants manuels,
  • les fauteuils roulants électriques.

 

ATTENTION

D'une manière générale, ces fauteuils sont relativement fragiles et il est important de ne pas les maltraiter. C'est bien souvent, le seul moyen de locomotion du Malade. Il est donc important d'en prendre soin et surtout de ne pas perdre les pièces dedits fauteuils roulants (bras, calle-pied, coussin, ...). On le rangera plié si celà est possible (la plupart des fauteuils roulants manuels).